Arrêtons de nous comparer aux autres !

Se comparer aux autres, c’est un réflexe naturel, mais qui n’est pas sain … je vais vous expliquer (et me convaincre en même temps) que nous vivrons mieux en cessant de nous comparer.

Se comparer aux autres, c’est de l’énergie négative qui vient nous plomber … c’est comme si on portait des valises très lourdes remplies de plomb, dont nous n’avons pas besoin.

FullSizeRender 17 - copie

Se comparer aux autres, prend du temps, et ce temps pourrait être utiliser pour nous, pour travailler à nous améliorer NOUS

Se comparer aux autres, en pensant à ce qu’ils ont de plus et que nous n’avons pas (ou pensons ne pas avoir) nous empêche de penser à nous et à nos objectifs.

Se comparer aux autres finalement nous fait du mal à NOUS uniquement et ne nous apporte rien de bon !

Bon, quand j’ai dit ça, on comprend bien pourquoi se comparer aux autres est DESTRUCTEUR, mais comment arrêter de se comparer ? car c’est finalement le plus dur à faire …

 

Sensibilisation – La première étape dans un changement est d’être conscient de ce que vous changez. Je suppose que si vous lisez cet article, c’est que le sujet vous interpelle 😉

Etre rationnel – Quand vous commencez à sentir ce sentiment de comparaison arriver, concentrez-vous sur ce que vous avez réalisé et non pas sur vos échecs. Concentrez-vous sur ce que vous avez et pas ce que vous n’avez pas. Dirigez votre attention sur les points positifs de votre propre vie au lieu de ce que quelqu’un d’autre a réalisé.

Ecrire – En fin de semaine, notez ce que vous avez fait et quelles sont les réalisations dont vous êtes fier. Exemple : « je suis fière d’être allée courir alors qu’il faisait très froid (et je suis contente de l’avoir fait finalement) » Planifiez pour la semaine suivante des objectifs à atteindre : planning sportif, alimentaire, professionnel …

FullSizeRender 15 - copieS’entourer – Identifiez vos « cheerleaders » et recherchez leur présence de manière à vous enrichir mutuellement. Identifiez également les personnes qui vous tirent vers le bas, qui ne croient pas en vous et prenez un peu d’espace avec elles.

Eviter de trop regarder les médias sociaux – Si Instagram ou Facebook peuvent être de merveilleux outils de communication et de motivation, ils peuvent également être nocifs. Les réseaux sociaux sont des outils de marketing de soi, où les gens partagent leurs joies et leurs réalisations. Rares sont les gens qui se mettent en photo sous leur plus moche profil, et on ne voit pas ce qui se passe dans les coulisses. Comme nous, ils ont leurs points faibles …

Avoir de la compassion envers soi-même – Quand un sentiment négatif se présente, prenez une respiration profonde et du recul. Ne laissez pas votre petite voix intérieure prendre le dessus .

Ne pas abandonner  – Si malgré les recommandations, vous craquez (et vous craquerez c’est sûr), relisez les recommandations et focalisez votre attention sur vous (n’hésitez pas à relire les notes de votre cahier de réalisations).

Enfin, si vous êtes vraiment « jaloux » de l’accomplissement de quelqu’un d’autre et que vous souhaitez vraiment arriver au même niveau – Etablissez le «Pourquoi», la raison pour laquelle vous seriez plus heureux si vous obteniez la même chose, ou le même objectif, et peut être qu’en vous posant réellement la question vous n’y verriez pas la finalité. Si finalement ce but vous tient toujours à coeur, faites une liste de tous les points que vous souhaitez obtenir et établissez-vous de petits objectifs à atteindre au fil des jours pour parvenir à l’objectif final.

Et vous, connaissez-vous ce sentiment ? Comment le gérez-vous ?

2 thoughts on “Arrêtons de nous comparer aux autres !

  1. FG

    Alors là, chapeau Léna. Cela fait un moment que je n’ai pas commenté ton blog (et je m’en excuse mais je passe plus de temps à faire les travaux dans ma nouvelle maison que du sport ou être présent sur le blog!) mais cet article me parle.

    Je l’ai vécu et je le vis encore régulièrement mais j’essaye de me soigner.

    C’est dingue de voir comment on peut se ruiner le moral en pensant simplement à quelqu’un d’autre.

    Franchement superbe analyse

    Reply
    1. Girlytriathlète Post author

      Merci pour ton message … je pense que nous sommes finalement nombreux à nous ruiner le moral autour de ce sujet … c’est un travail quotidien sur soi-même.

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *