FLASHBACK : mon premier triathlon

      3 commentaires sur FLASHBACK : mon premier triathlon

TRIATHLON DéCOUVERTE DE CEPOY 4 MAI 2014

J’imagine qu’un premier triathlon (quelle que soit la distance) est source de stress pour chacun d’entre nous … se jeter dans le grand bain, se frotter aux concurrents, expérimenter les transitions et pour la première fois enchaîner les 3 disciplines !

Mon objectif était triple : découvrir les sensations de course et préparer mon CD du mois de juin, terminer la course (et pas trop mal), et offrir cette course à ma grand-mère décédée jour pour jour un an avant.

Une semaine avant, le temps était pourri … l’eau annoncée à 10°C, je me voyais mal prendre le départ (même avec la combi …) et je me tâtais sur le fait d’y aller …

Finalement le jour J, ciel bleu et conditions idéales (merci mémé, j’y vois un signe), mais le stress monte et je vois autour de moi beaucoup de participantes dans le même état que moi, car on est toutes plus ou moins débutantes …

Plan d'eau le jour J

Plan d’eau le jour J

Nous sommes toutes sur la ligne de départ nous demandant ce qu’il va nous arriver … coup de sifflet donné, le stress s’efface il faut maintenant se jeter à l’eau … l’eau est à 15°C, mais je sens progressivement l’eau se diffuser entre moi et ma combi … nager, nager et renager, tel est le mot d’ordre … je pars bien et vite, mais me laisse vite dépasser par d’autres meilleures que moi et me dis « le principal c’est d’arriver à l’autre bout de la rive pas cramée » je crawl, puis je brasse, pour enfin arriver sur la berge.

Le sourire est crispé ...

Le sourire est crispé …

Je sors de l’eau avec la tête qui tourne … passer de la position allongée à la position verticale en courant tout en enlevant son bonnet, ses lunettes et en essayant d’enlever sa combi c’est chaud !! Mon chéri est à la sortie de l’eau et court à côté de moi pour m’encourager, c’est top !

J’arrive dans le parc à vélo, et là … impossible d’enlever ma combi, je m’assois, je me contorsionne, je stresse car je vois des filles sorties après moi de l’eau et me dépasser … bref j’ai encore plus de mal à enlever cette foutue combi que j’ai envie d’arracher ! J’entends mon chéri m’encourager et me dire d’aller plus vite pour la transition (et moi j’ai envie de lui répondre « tu crois que ça m’amuse ? Facile à dire quand c’est pas ton premier triathlon ! rrrrrrrr»), mais je me tais, je garde mes forces, et puis, il est tellement gentil de m’encourager que je ne vais pas l’envoyer sur les roses 😉

Bref, j’enfourche mon vélo, je sens le vent sur mon visage qui me fait du bien et j’ai un sentiment de liberté. Je « lâche les chevaux » ! Je remonte quelques concurrentes (et ça me donne de l’énergie) … je commence par contre à ressentir mon estomac qui se noue, comme coupé, et un surplus d’eau dans la gorge qui m’empêche de respirer correctement … je termine les 10km de vélo avec le gel collé dans le fond de ma gorge (je n’en reprendrai plus, ça ne me convient pas).

La transition vélo/CAP (T2 comme on l’appelle) se passe mieux car moins de changement à opérer, juste enlever le casque et les chaussures, pour enfiler les runnings.

Je pars pour mes 2,5km de CAP et la fatigue se fait sentir, j’ai l’impression d’être lourde, de ne pas arriver à soulever mes jambes, mais ce n’est qu’une impression puisque malgré les 2 épreuves, je cours à mon rythme habituel.

Je franchis donc la ligne d’arrivée de ce premier triathlon heureuse, fière de moi (il faut bien l’être un peu) en me disant : « voilà, tu es une triathlète maintenant ».

Voilà, c'est fait !

Voilà, c’est fait !

En conclusion, de bonnes conditions, des bénévoles sympas, des arbitres pédagogues qui t’expliquent comment ça va se passer dans le parc à vélo et comment il faut s’y prendre, et des amis pour t’encourager par leurs petits sms avant le départ … que demander de plus ?

Et vous, comment s’est passé votre premier triathlon ?

 

3 thoughts on “FLASHBACK : mon premier triathlon

  1. N*K

    Rigolo, avec ma bande de potes nous devions faire celui-ci mais pour des raisons d’organisation de chacun, nous avons fait notre premier triathlon la semaine suivante dans l’Eure. Sur un format S. Mon point faible, la natation. Pour moi, c’était la première fois en eau libre. Un calvaire… Le départ, une vraie baston dans l’eau, ensuite l’eau froide qui te glace le crane et le pire : ne pas voir le fond de l’eau… je suis sorti dernier… pour la transition, la technique de la tortue, sur le dos tu tires tout, nickel. Belle remonté en vélo et pour finir, j’ai explosé tous mes records sur le 5 km. Un vrai plaisir et l’ambiance sur le village excellente. On doit remettre ça…

    Reply
      1. N*K

        Cette année, j’ai délaissé la natation. Vu mon niveau j’ai pris des cours mais je n’étais pas sur la même longueur d’onde que le moniteur, j’ai pas compris sa méthode et vu qu’il était tout seul sur mes créneaux, j’ai abandonné… Tout sur le running… Le prochain triathlon se fera entre potes du côté de Vaires fin août. Pour le prochain en compet, je pense refaire celui de la vallée de l’Iton l’année prochaine.

        Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *